Les agents de la PETROCI maintiennent leur grève illimitée

Depuis la privatisation de la branche des stations-services de la société nationale des opérations pétrolières de Côte d’Ivoire (PETROCI) au profit de Puma Energy signée le 5 mai 2017, les agents réclament un plan de sauvegarde de leurs emplois.
Le porte-parole des délégués du personnel, M Ange Didier Koutouan, a annoncé lundi à l’issue d’une Assemblée générale, le maintien du mot d’ordre de grève jusqu’à satisfaction des revendications.
Le Syndicat National des Travailleurs des Entreprises Pétrolières de Côte d’Ivoire (SYNTEPCI), dont est affilié le personnel de PETROCI Holding, a lancé le 29 juin dernier une grève illimitée pour revendiquer un plan social malgré l’assurance de la direction générale de PETROCI de garantir les emplois.
Le secrétaire général du SYNTEPCI, M Jérémie Wondjé, a déploré que le remplacement des grévistes par des agents temporaires et a durci la grève en appelant à empecher la fourniture de carburant.
Le personnel dit seulement vouloir que le code de travail soit respecté et que l’ensemble des travailleurs de ces unités partent dans la nouvelle entreprise vu qu’il s’agit d’une cession des actifs à NewCo, une structure en cours de création qui gérera ce patrimoine.
Si même l’Etat ne respecte pas le code du travail dans le secteur publique, que vont devenir les travailleurs du secteur privé?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>